Chaire Innov’ere Santé

innov'ereContexte de la Chaire

Traditionnellement abordée par le prisme technologique, l’innovation ne se réduit pas à l’introduction de nouvelles technologies. Elle présente une palette plus large et multidimensionnelle. Ainsi organisations, managements, évaluations économiques, stratégies et équilibre entre les missions et les contraintes financières sont désormais au cœur du questionnement du secteur de la santé et constituent des champs d’innovations permettant de piloter les organisations vers des systèmes durables et performants.
La problématique majeure du secteur de la santé est désormais de construire des systèmes de santé innovants permettant de répondre aux enjeux du 21ème siècle dans un cadre éthique et socialement responsable.
Telle est l’ambition de la chaire INNOV’ERE SANTE, qui a pour objet de développer une réflexion en profondeur sur les innovations afin d’identifier des facteurs vecteurs de réussite permettant de combiner à la fois la performance, les valeurs et les missions dans un secteur aujourd’hui sous contraintes.

 

La chaire INNOV’ERE SANTE :

  • propose des axes de recherche collective et transdisciplinaire ;
  • dynamise des formations universitaires et professionnalisantes ;
  • diffuse les résultats de ses travaux par des publications et l’organisation de manifestations scientifiques et des colloques de vulgarisation.

Les actions de la Chaire

La Chaire s’articule autour de 3 axes complémentaires : la recherche, la formation et la communication.

Les actions dans le domaine de la recherche

Responsable : Madame le Professeur Irène Georgescu

Axe 1. Innovations et Pilotage de la performance socialement responsable

Pilotage : Professeur Irène Georgescu, Professeur Gérald Naro

Cet axe de recherche a pour objet d’étudier l’innovation au travers des thématiques suivantes :

  • Méthodes de calcul des coûts et pilotage stratégique : les calculs de coûts servant de base aux remboursements de l’activité, peuvent être questionnables au regard des développements technologiques et réorganisations du secteur et ainsi donner des représentations erronées. En se basant sur des techniques de calcul éprouvées par la littérature, l’objet de ce champ est de revisiter les techniques mobilisées dans les calculs de coûts et proposer des techniques plus innovantes et proches des réalités financières d’aujourd’hui dans le secteur.
  • Innovations dans l’utilisation des outils de mesure de la performance. Les travaux menés sur le sujet suggèrent que l’utilisation de mesure de la performance a pour effet de créer des tensions chez les personnels de santé et parfois des comportements pro-organisationnels questionnables. C’est pourquoi, ce champ a pour objectif de repenser la manière dont l’outil de mesure de la performance peut être utilisé et transmis auprès des acteurs du champ de la santé afin de combiner les ressources financières et humaines vers une performance socialement responsable.

Axe 2 : Innovations et Stratégies

Pilotage : Professeur Saïd Yami

  • Confrontés à des réalités et défis aussi bien démographiques, économiques, que politiques, les établissements de santé sont amenés à réorganiser leurs activités et envisager des stratégies relationnelles qui remettent en question les représentations traditionnelles de l’avantage concurrentiel. Cet axe de recherche explore les innovations en lien avec les stratégies des acteurs de la santé à travers les différents modes relationnels qui peuvent être mobilisés. Ainsi, au-delà des formes pures comme la concurrence  ou la coopération, des formes hybrides comme la coopétition  invitent à développer un regard plus subtil sur les stratégies contemporaines des acteurs et les nouvelles sources de l’avantage concurrentiel.
  • pilotage Nathalie Angele Halgand (MCF-HDR) et Thierry Garrot (MCF-HDR)

    Les contraintes organisationnelles et environnementales paradoxales conduisent les organisations de santé à repenser leurs modes de fonctionnement et actions.  S’inscrivant dans la poursuite du programme Tarification au Cycle de Soins (TCS), les objectifs consistent notamment à (1) analyser et stimuler des innovations en matière d’intégration ou de coordination inter-professionnelle et/ou inter-organisationnelle (2) rechercher d’un système d’incitation permettant de favoriser le développement des comportements vertueux du double point de vue du patient et de la collectivité (3)initier la coopération inter-organisationnelle améliorant la création de valeur pour le patient.

Axe 3 : Innovations et Responsabilités Sociales

Pilotage : Emmanuel Terrier – MCF

Le positionnement actuel des établissements du secteur de la santé amène ces derniers, de fait, à
des activités socialement responsables. Qualité des soins et gestion des risques, tournés vers le
patient, s’examinent au prisme des contraintes juridiques et d’un examen éthique des
comportements professionnels.

Deux points seront développés :

  • Un premier porte classiquement sur les risques liés à l’innovation : d’une part, technologies nouvelles et matériels innovants, thérapies cellulaire et produits de santé ; d’autre part,dématérialisation des données de santé, protection des secrets professionnels tout en facilitant les diffusions dans les réseau;
  • Un second part du constat suivant : si la prise en charge optimale du patient est largement étudiée, elle suppose en amont la réduction des risques professionnels propres aux acteurs de santé. L’innovation doit donc être un vecteur de réduction des risques et renforcer la responsabilité sociale des établissements.

Axe 4 : Innovations et accompagnement du changement

Pilotage : Professeur Sophie Mignon; Monsieur Philippe Burnel

L’expression de « e-santé » est habituellement utilisée pour désigner l’ensemble des usages des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC) dans le champ de la santé. Le paradoxe de l’écart entre les promesses dont les TIC sont porteuses et la lenteur de leur diffusion effective au sein de l’organisation de santé est frappant. L’explication doit être recherchée dans l’analyse des relations entre TIC et organisation. En effet, on observe que l’introduction des TIC sont
peu préparées et souvent moins efficientes. C’est pourquoi, les organisations, à travers les processus mis en œuvre peuvent initier une dynamique et donner du sens, de la pertinence à l’usage des TIC.
Mais inversement, les TIC proposent des pistes possibles pour concevoir des organisations innovantes. La dialectique organisation/TIC en santé constitue un axe de recherche qui mérite d’être exploré en prenant notamment en compte, mais pas seulement, les aspects de conduite de changement au sein d’organisations fondées sur des pratiques et des cultures professionnelles très ancrées.

Axe 5 : Evaluations des innovations

Pilotage : Valérie Clément – MCF ; Docteur Grégoire Mercier

Cet axe de recherche s’articule autour de deux thématiques :

  • l’intégration du point de vue des acteurs dans l’évaluation de l’innovation. Le point de vue des parties concernées par l’innovation joue un rôle central pour éclairer les choix entre les différentes actions de santé et pour évaluer l’impact d’une politique. Connaitre les préférences des patients/usagers permet d’orienter les choix organisationnels vers des solutions favorisant la qualité de vie, l’observance et plus largement l’acceptabilité de l’innovation. De la même façon,
    évaluer l’impact de nouveaux modes de rémunération ou d’exercice implique de connaitre les préférences des praticiens. Les méthodes d’expérience en choix discret peuvent être mobilisées pour répondre à ces questions de façon rigoureuse.
  • l’évaluation des politiques de santé. Cette thématique est centrée sur les méthodes d’évaluation des innovations hors du médicament. Dans ce cadre, l’accent est mis notamment sur l’intégration des données observationnelles et des données médico-administratives dans les études d’impact ou les études avant-après.

Les actions dans le domaine de la Formation

Responsable : Monsieur Philippe Burnel

Fort de liens avec la profession, l’enseignement du management dans le secteur de la santé se poursuit depuis plus de 26 ans sur un partenariat Université – CESEGH. Encadrant plus de 120 étudiants par an, les formations portées par l’Institut des Sciences de l’Entreprise et du Management (ISEM) et la Faculté d’Economie sont, notamment :

Ces diplômes regroupent des étudiants en formation initiale et formation continue, l’EMBA étant exclusivement accessible aux professionnels en poste justifiant d’une expérience de plus de 10 ans.

Les actions dans le domaine de la Communication

Responsables : Monsieur Bernard Augé, Madame Marlène Barreda

Des organisations de colloques ont été précédemment menées dans le champ de l’éthique et du droit. Par exemple des travaux entrepris sur un encadrement doctoral, ont donné lieu à une recherche collective menée depuis 2 ans et sont concrétisés par le colloque « le Robot et l’aide à la personne vulnérable » porté par Emmanuel TERRIER. De tels travaux trouvent une place légitime au sein de la chaire.
Sur cette dynamique, l’axe communication a pour vocation de poursuivre les manifestations déjà organisées et d’enrichir les échanges et débats avec les professionnels du secteur.

Nous contacter

Fondation
Université de Montpellier
163 rue Auguste Broussonnet

34090 MONTPELLIER

Tel: +33 (0)4.34.43.25.96
Courriel

Je donne !