Le 26 octobre prochain après-midi, la Chaire de Psychologie du Sport de la Fondation UM organise une conférence-atelier intitulée : « Les complexités du professionnalisme : du sport aux systèmes de santé« . Cet évènement aura lieu à la Maison des Étudiants Aimé Schoenig et sera animé par M. Brian Castellani (https://www.durham.ac.uk/staff/brian-c-castellani), Professeur à l’Université de Durham (UK) et à l’Université Médicale du Nord-Est de l’Ohio (USA).

Pour vous inscrire: Conf-atelier Complexités du professionalisme (flyer)

Conférence-atelier par le Pr Brian CASTELLANI (https://www.durham.ac.uk/staff/brian-c-castellani)

Dans la complexité du paysage sportif d’aujourd’hui, les modèles économiques, les réglementations, la célébrité, les médias sociaux, le mode de vie des sportifs, etc. constituent autant de pressions susceptibles d’impacter la santé mentale et physique de ces derniers. Idem pour les systèmes de santé. La pandémie de COVID a montré que, au moins dans les pays nord-occidentaux, l’organisation du travail (salaire et horaires), les modèles commerciaux, les stratégies de l’industrie pharmaceutique, le sous-financement et les réglementations gouvernementales, contribuent à fissurer les systèmes de santé tout en accentuant les attentes de la société et des patients. Face à de tels défis, un réseau grandissant d’experts s’est tourné vers les sciences de la complexité afin d’aider les professionnels à développer une compréhension plus claire et plus complète des systèmes sociaux complexes dans lesquels ils évoluent et gagner en efficacité.

Le but de ce séminaire interactif est de fournir aux participants un ensemble d’outils pour développer une compréhension de leur professionnalisme en termes de système complexe. Le séminaire est organisé comme suit :

1. Introduction à la valeur de la pensée des systèmes complexes à l’égard du professionnalisme.

2. Présentation d’un modèle tripartite de complexité professionnelle assortie d’exercices portant sur des descriptions de défis psychologiques que peut poser la complexité.

3. Participation de l’assistance pour explorer les contextes complexes et variés dans lesquels les professionnels présents travaillent. Venez avec votre ordinateur portable !

4. Exploration des différents types de professionnalisme actuellement en pratique.

 

La Chaire de Psychologie du sport de la Fondation de l’Université de Montpellier

 

La préparation à la performance sportive se résume trop souvent à une gestion quantitative de la charge d’entraînement, parfois à la limite de ce que peut supporter l’organisme humain, ce qui peut entraîner des dérives comportementales très dommageables. Une approche qualitative incluant le développement d’habiletés mentales constitue une alternative à ces dérives. Mais dans le domaine de la préparation psychologique à la performance, beaucoup d’approches ne reposent sur aucune base scientifique.
Une des missions importantes de toute université est de promouvoir par la recherche et par la formation à la recherche des pratiques professionnelles scientifiquement fondées et respectueuses de l’intégrité physique et psychologique des personnes. La recherche en psychologie du sport s’intéresse majoritairement aux rôles de facteurs psychologiques considérés isolément ou en nombre restreint. Les sciences de la complexité proposent une alternative à cela, en considérant les phénomènes psychologiques comme émergeant de nombreux facteurs tissant entre eux des interactions complexes et mouvantes.
La Chaire de psychologie du sport de la Fondation de l’Université de Montpellier s’inscrit dans cette perspective en promouvant une approche scientifiquement fondée de la préparation psychologique à la performance capable d’appréhender le comportement humain – et du sportif – dans sa complexité. A cette fin, elle soutient les recherches basées sur les sciences de la complexité ainsi que la diffusion des connaissances qu’elles produisent auprès des professionnels et futurs professionnels de la préparation à la performance. Les actions de la Chaire de psychologie du sport consistent alors à soutenir humainement et matériellement la réalisation de telles recherches, le partage des connaissances produites via l’organisation de manifestations scientifiques ou de vulgarisation scientifique, et la participation des acteurs et des publics visés à ces manifestations.