Soutenir la Fondation

Vous êtes:

Une entreprise Un particulier

Vous souhaitez effectuer un virement bancaire au bénéfice de la Fondation?

N’hésitez pas à nous contacter, nous vous communiquerons le RIB de la Fondation.

Dans tous les cas, il vous sera adressé un reçu fiscal conformément au Code général des Impôts.

Pourquoi donner ?

Soutenir financièrement la Fondation c’est :

  • accompagner l’Université Montpellier  dans ses missions
  • contribuer au développement ou au lancement de projets
  • aider les étudiants et jeunes diplômés à s’intégrer dans le monde du travail
  • orienter les activités de recherche sur des applications professionnelles spécifiques
  • concrétiser un engagement citoyen porteur d’avenir
  • valoriser l’image de votre entreprise

A noter : vous avez la possibilité de flécher votre don. Dans ce cas, merci de le préciser sur le formulaire de don.

Incitations fiscales

Particuliers :

graphiqueVous êtes imposable au titre de l’Impôt sur le Revenu

Pour les résidents fiscaux français, la loi du 1er août 2003 accorde

  • Une réduction de l’impôt sur les revenus de 66 % des sommes versées, retenues dans la limite annuelle de 20 % de votre revenu imposable.
  • Si le plafond de 20 % est dépassé, le bénéfice de la réduction peut être reporté sur les 5 années suivantes.

Votre don de mécène de 100 € vous revient donc à seulement 34 € après avantages fiscaux sur l’impôt sur le revenu !

Ces éléments sont régis par l’article 200 du Code Général des Impôts

IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière):

En 2018, l’ISF est remplacé par l’IFI. Si vous êtes assujetti à l’IFI, vous pouvez effectuer un don à ce titre et déduire 75% de son montant de votre impôt, dans la limite de 50 000 euros.

Entreprises/sociétés :

Pour les entreprises ou sociétés, toujours dans le cadre de la loi du 1er août 2003, la réduction d’impôt est égale à 60 % du montant du don, et retenue dans la limite de 0,5‰ du CA annuel,  avec la possibilité, en cas de dépassement de ce plafond, de reporter l’excédent au titre des 5 exercices suivants.

Ces éléments sont régis par l’article 238bis du Code Général des Impôts